+ Recherche avancée
+ Login
+ Newsletter
 
 
> accueil > tests
Partagez cet article  
Far Cry Instincts Predator
  PHOTOS
 
 
  Note générale
GamesUP.ch
8,5/10
  Note générale
lecteurs
Non noté
  Testé sur
 
Xbox 360
Sur Xbox 360

Les

+

> Un environnement immersif.
> Laissez parler vos instincts de prédateur!
> La grandeur gigantesque du terrain de jeu
> Mode multijoueurs éclatants !
> Durée de vie
> Graphiquement divin
 

Les

> On cherche encore

Cocktails explosifs sous les tropiques

Imaginez des plages de sables fins doucement caressées par une mer turquoise sous un soleil radieux. Des îlots à la végétation luxuriante, des palmiers, des pirates, des mercenaires et tout une armée de guerrier mutant. A les vacances… C'est dans ce décor idyllique que débarque sur la console 360 un des titres les plus accrocheurs. Un FPS d'un tout nouveau genre qui révolutionna les jeux de tirs lors de sa sortie en 2004 sur PC en nous proposant des niveaux ouverts d'une grande beauté. Le paradis des joueurs claustrophobes. Cette adaptation sur la 360 regroupe en fait deux jeux. Une version totalement optimisée de Far Cry Instincts sortit l'année passée sur Xbox et sa suite inédite nommée Far Cry Instincts Predator avec son lot de nouveauté.

Jack Carver: les femmes lui veulent du bien

Premier chapitre :

Pour fuir un passé trouble, renvoi de l'armée ou sa tête fut mise à prix, Jack s'installe en Micronésie. Plusieurs années de labeur et quelques milliers de sortie en bateau on été nécessaire pour ce faire une place au soleil. Et voila qu'un jour débarque Val Cortez en maillot de bain et un sac remplit de dollars. Elle lui demande de l'emmener sur les îles de Jacutan, un archipel isolé que les autochtones évitent. Son bateau partit en fumée, Val enlevée par une bande de mercenaires et le voila au prise avec de dangereux psychopathes dans une jungle où la mort rode… silencieuse et sournoise.
Deuxième chapitre:
Après les incidents sur Jacutan, la vie de Jack a changé. La mort du docteur Kruger qui a fait naître en lui de terrible pouvoir. Ses dons étranges qui le rapproche du prédateur. Attablé à un bar minable et noyant la perte de son gagne pain dans un verre de rhum un nouveau danger menace notre héros sous la forme d'une jolie femme nommée Kade. Nouveau job, nouveaux ennuis… La routine qui recommence.

Un environnement immersif

Marque de fabrique de la série, vous évoluez dans de vaste niveau à la végétation luxuriante. Mélange d'îles et de jungle dense que vous pouvez parcourir dans des véhicules aussi divers que des quads, jet ski, Humvee et même en aile delta pour apprécier avec plus de plaisir la beauté et la richesse des environnements traversés. Les graphismes sont fins et de grande qualité même si du point de vue technique en dessous de Ghost Recon 3 : la référence actuelle sur cette console. La jungle est dense et fourmille de détail qui flatte les yeux comme ces halos de lumières qui traversent les palmiers ou ce rendu de l'eau des plus réussit. Les niveaux sont énormes et l'on se surprend à s'arrêter de jouer pour regarder le paysage. Le style architectural y est pour beaucoup et nous propose des environnements variés. Dans le premier chapitre les bunkers japonais, épave de porte-avion vestige silencieux des combats de la seconde guerre mondiale côtoient des maisons sur pilotis et des laboratoires secrets aux couloirs sombres. Pour le second chapitre, l'architecture change de style pour nous offrir des temples de pierre, statue, village de pécheurs qui se rapproche de la culture des Indes et de l'Asie. Petite critique sur l'intérieur des habitations qui manque de détail. La modélisation des personnages a aussi bénéficié d'un soin particulier et plusieurs milliers de polygone nécessaires à leur réalisation. La musique et la bande sonore sont de qualité et nous immergent de la plus belle des manières dans ce décor de paradis perdu. Mais n'oublions pas que ce jeu est un FPS et non pas un guide touristique pour vos prochaines vacances. La jungle est infestée d'ennemis belliqueux et de mutants des plus agressifs. Que la chasse commence!

Capacités sauvages et gros calibres

En tant qu'ancien militaire, Jack connaît bien la jungle. Pendant la moitié du premier chapitre, notre héros à la chemise hawaïenne, doit se cacher et fuir constamment la meute de mercenaires lancés à sa poursuite. Il va de se fait utiliser la végétation luxuriante pour poser des pièges meurtrier à l'aide de branche. Lorsque vous viser un arbre sur lequel il est possible de poser un piège, celui-ci devient opaque et vous le placez en appuyant avec la gâchette droite jusqu'à ce que la branche soit totalement pliée. Ensuite cachez-vous et tentez d'attirer un ennemi présent en lançant une pierre à proximité du piège. Cette technique est utile car elle vous dispense des attaques de front et vous permet d'économiser les munitions. La jouabilité est excellente et la palette de mouvement permet d'appréhender les situations de plusieurs manières. Vous pouvez ramper, vous accroupir, sauter un obstacle et même monter le long d'un mur de liane (action contextuelle). Par la suite, les capacités de Jack vont se modifier radicalement pour laisser place à un prédateur des plus dangereux. Sa rencontre avec le Dr. Kruger est le point de départ d'une nouvelle aventure.

Vous êtes le chasseur et vos ennemis vont connaître à leurs dépens les nouvelles possibilités que vous offre vos capacités sauvages. L'attaque sauvage permet à Jack de tuer instantanément un ennemi à mains nues. Elle est très utile pour les combats rapprochés. Si vous êtes tapis sous l'eau, vous pouvez attaquer un ennemi sur un quai ou sur la plage. Lorsque vous êtes à bonne distance pour lancer votre attaque, une griffe apparaît à l'écran près du réticule de visée. Le sens sauvage permet de pister comme un félin la trace odorante laissée par vos ennemis. La vision sauvage devient sensible à l'approche des organismes vivants à la manière d'une vision thermique: utile de nuit pour repérer les obstacles. Grâce à sa vitesse sauvage, Jack est aussi rapide qu'un guépard et peut effectuer de très longs sauts. Pour booster ses capacités sauvages, Jack à besoin de montée d'adrénaline qu'il peut stimuler de plusieurs manières. Absorber des rations multi caloriques, se reposer, la douleur provoquée par l'impact d'un projectile ou tout simplement une envie de meurtre en se déplaçant silencieusement près d'un ennemi. Dans le second chapitre ses pouvoirs s'enrichissent de nouvelles capacités "férales" qui lui permettent de gravir une falaise et de grimper aux arbres. Un plus au niveau du gameplay qui autorise cette fois des possibilités dans la verticalité.

Comme tout bon jeu de tir qui se respecte de nombreuses armes sont disponibles pour nettoyer les niveaux. Beretta 9mm avec et sans silencieux, mitraillette MP 5, fusil à pompe Benelli, fusil d'assaut divers comme le M-16, lance roquettes et armes lourdes. Certaines pouvant être utilisée à double en utilisant les deux gâchettes de votre manette pour accroître votre puissance de feu. Mais comme si cela ne suffisait pas pour semer la mort et la désolation de nouvelles armes font ainsi leur apparition dans le second chapitre. Les cocktails"Molotov" idéal pour réchauffer l'atmosphère et instaurer un climat de chaleur. Les bombes" Pipe" que vous pouvez faire exploser par lot de quatre grâce à un détonateur à distance et qui donnent droit à de jolie destruction quand elles sont placées sous les miradors. Pour finir, la sarbacane et ses projectiles empoisonnés, qui est l'arme idéale pour les infiltrations silencieuses. Les grenades et autres explosifs donnent droit à des explosions des plus spectaculaires : les véhicules et leurs occupants sont ainsi projetés dans les aires, les miradors se brisent dans un nuage de poussière des plus réussit. Autre point fort du jeu, la prise en main est intuitive et il est facile de passer des armes à feu aux pouvoirs "féraux".

Laissez parler vos instincts de prédateur!

Tout au long des deux aventures les objectifs sont nombreux et variés: Sabotage de complexe militaire, infiltration de laboratoire secret, course poursuite en véhicule, traque aux mutants dans des forêts obscures. Assez linéaire dans son déroulement, cette adaptation n'offre pas autant de liberté que le Far Cry sur PC car il suffit de suivre les marques au sol pour passer aux objectifs suivants. Mais vu la taille de certains niveaux, le sentiment de pouvoir se mouvoir ou bon vous semble et d'effectuer les objectifs dans l'ordre de votre choix apportent un sentiment d'autonomie des plus intéressants. Pour ne pas tourner en rond dans les îlots, un affichage tête haute vous indique la position des ennemis et leur degré d'agressivité sous forme de point de couleur (Vert= inaperçu, Jaune= IA en patrouille, Orange= IA menacée, Rouge= Alerte) et des points bleus pour les objectifs en cour. Une autre nouveauté par rapport à la version sortie sur la Xbox: la possibilité de paramétrer le degré de difficulté. Un mode normal, difficile et ainsi disponible à quoi s'ajoute un mode Predator pour les plus courageux qui suppriment l'ATH et transforme la progression en enfer et mettra tout vos sens en alerte vu le degré de difficulté inhumaine dans certains passages.


L'IA générale souffre de haut et de bas tout au long de l'histoire et est le point faible de ce jeu. Il est vrai que d'être attaqué par une trentaine de mercenaires qui tirent dans tout les sens et qui cherchent à vous contourner n'est pas vraiment facile à gérer surtout sans l'indicateur de position du mode Predator. Mais dans tout les autres cas de figure les ennemis ne posent pas vraiment de problèmes insurmontables sauf peut-être les guerriers mutants qui possèdent des pouvoirs similaires aux vôtres dans la seconde partie de l'aventure. Les mercenaires se déplacent sous le feu de vos tirs de la même manière qu'une procession de crabe en pleine migration, pas vraiment sérieux pour des militaires surentraîné. Ceux-ci on la fâcheuse manient d'attaquer par vagues successives sans se soucier des éléments de décor qui pourraient leur servir de position de tir ou de mourir à la chaîne devant le pas d'une porte.

Je vous laisse facilement imaginer le carnage que vous pouvez accomplir dans les niveaux avec vos capacités sauvages. Pour vous faciliter la vie, vous pouvez récupérer de la vie et des armures dans les niveaux et par la suite vos capacités sauvages vous permettent de régénérer votre santé en restant caché quelques instant. Le système de visée est lui aussi sujet à discussion par son manque de précision dans la localisation de vos tirs: ce qui vous oblige à de grosse dépense de munition pour abattre un adversaire. Par contre les tirs dans la tête tuent de manière rapide et efficaces ainsi que les attaques furtives au couteau et les attaques sauvages qui envoient vos adversaires voler dans les airs. Malgré ces quelques défauts, ce titre distille une ambiance unique et nous change des corridors sombres de certains FPS. Far Cry Instincts Predator se joue de manière décontractée, une pina collada dans une main et un gros flingue dans l'autre… enfin un très gros flingue car certaines de vos futurs rencontres seront des plus saignantes.

Un mode multi joueurs qui casse la baraque!

En plus de nous offrir un mode solo des plus accrocheur, ce titre ce permet de nous balancer un contenu multi joueurs des plus explosifs. Partie en écran divisé (4 joueurs), Jeu multi console (jusqu'à 16 consoles connectées ensemble!) et le Xbox Live avec des parties pouvant mettre aux prise 16 joueurs. Les parties multi joueurs proposent de nombreux challenge. Le mode Chaos: le premier joueur qui atteint le nombre de carnage prédéfini remporte la partie. Chaos par équipe: jusqu'à 4 équipes peuvent s'affronter. Le mode Voler l'échantillon: qui consiste à voler un échantillon dans le camp ennemi et ensuite le ramener dans le votre pour marquer un point. Vous pouvez passer l'échantillon à un de vos équipiers et ainsi vous saisir de votre arme. Le fabuleux mode Prédateur: un groupe de mercenaire doit traverser la carte pour activer un transmetteur et donner l'alarme. Si celle-ci retentit, le prédateur meurt. Mais pour atteindre ce transmetteur, les mercenaires doivent traverser le territoire du prédateur qui possèdent des pouvoirs au summum de son évolution: capacité sauvage, force et régénération. Pour compléter ce tableau, un mode Trouver et Sécuriser: qui consiste à prendre le contrôle de la station et de la défendre pendant la durée de compte à rebours. En plus un éditeur de carte permet de créer vos propres terrains de chasse et de les faire partager via le Live par d'autres joueurs. Vous pouvez modeler la surface en suivant vos envies en changeant le relief et placer le terrain à une certaine altitude. Ensuite vous y déposer vos véhicules terrestres et aquatiques, les armes et les gadgets, les caisses, haies, maisons, arbres et végétation et créer les points de régénération pour les parties multi joueurs.

Que dire de plus face à cette pléthore de possibilités des plus intéressantes? Une seule chose: Far Cry Instincts Predator et un des titres les plus accrocheurs sur la 360 et son contenu multi en font un must! Déchaînez vos pouvoirs sauvages et devenez le nouveau prédateur de la jungle.

Testé sur Xbox 360 par Snake

  LAISSER UN COMMENTAIRE   COMMENTAIRES
> Graphisme 0/10    
 
> notez cette section
> Violence 0/10    
 
> notez cette section
> Jouabilité 9/10    
 
> notez cette section
> Bande-son 8/10    
 
> notez cette section
> Durée de vie 9/10    
 
> notez cette section
> Scénario 0/10    
 
> notez cette section
> Note finale 8,5/10    
 
> notez cette section
> INFOS SUPPLÉMENTAIRES
Version:
Genre: FPS
Age: dès 6 ans
Nombre de joueurs: 1
Online: Oui
Editeur: Ubisoft
Site officiel: http://farcrygame.fr.ubi.com/predator/index.php
Développeur: Crytek
> PAROLE DU RÉDACTEUR